En pleine mutation, le secteur TV continue à se maintenir

chaines

See on Distribution: opérateurs, diffuseurs, exploitants, plateformes, réseaux.

Fébrilité du marché TV, fragmentation accentuée, mais poursuite des investissements dans la création, constituent les principales conclusions de la 3e édition de l’étude du CNC sur l’économie de la télévision française, qui suit l’évolution des sources de financement des chaînes, de la consommation télévisuelle des Français, de l’offre de programmes des chaînes et de leurs investissements dans la production audiovisuelle et cinématographique entre 2003 et 2012.

VideobeuZ‘s insight:

Les revenus des chaînes sont en baisse mais la TV reste le 1er media en termes d’investissements publicitaires (35,2%), les audiences se fragmentent de plus en plus mais restent principalement intéressées par la fiction. Les chaines l’ont compris avec des investissements en hausse de 24% depuis 10 ans pour les programmes. Une belle résistance de la TV face aux mobiles qui ont pourtant dépassé la TV en temps passé dans la plupart des pays.

See on meta-media.fr


Laisser un commentaire